Bloc québécois (1990-2020)

Une histoire mouvementée

Allégations de climat « toxique » créé par Julie Payette

5d892786565405aa30626b9af7c8a3b6

Tribune libre

 


 


Dès sa création, le Bloc québécois s’est donné comme mission de défendre les intérêts supérieurs du Québec à Ottawa en attendant que le Québec accède à son indépendance. Conséquemment, dans l’esprit de ses fondateurs, le Bloc était considéré comme un parti de « transition », une transition qui dure maintenant… depuis 30 ans!

Dans un premier temps, je vous invite à parcourir un itinéraire succinct de l’histoire du Bloc en 10 moments qui ont marqué son cheminement tantôt frénétique, tantôt houleux à travers certains événements marquants qui ont pavé le chemin du parti.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1086370/bloc-quebecois-moments-marquants-politique-canada-ottawa-quebec

Dans un deuxième temps, Gilles Duceppe nous raconte les faits saillants qui ont jalonné l'histoire mouvementée du Bloc québécois sur la scène fédérale au cours des trente dernières années.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1722265/parti-bloc-quebecois-ottawa-duceppe-anniversaire

Allégations de climat « toxique » créé par Julie Payette

À mon avis, les nombreux témoignages recueillis sur l’ambiance toxique qui règne à Rideau Hall, faisant état de harcèlement psychologique et d’intimidation, depuis l’arrivée en poste de Julie Payette à titre de gouverneure générale du Canada ne doivent, pour aucune considération, demeurer lettre morte. Il en va de la nécessité d’un climat de travail sain et sécuritaire auquel tous les employés ont légitimement droit dans le respect et la dignité.

La représentante de la reine au Canada aurait notamment crié après ses collaborateurs et les aurait humiliés publiquement, selon le réseau CBC qui se base sur les propos d’une dizaine de sources anonymes. Conséquence de ces éclats, quatre membres de l'équipe de communication du Bureau du secrétaire du gouverneur général (BSGG) auraient claqué la porte depuis le début de la pandémie de COVID-19, tandis qu'un cinquième suivrait le mouvement dans les prochains jours

De son côté, le Bureau du Conseil privé (BCP), le ministère qui a des liens étroits avec le bureau du premier ministre Justin Trudeau, se dit « préoccupé » par les allégations de climat toxique au bureau de la gouverneure générale Julie Payette et promet de donner suite au dossier. Enfin, Rideau Hall nie les allégations de harcèlement en bloc et soutient qu’aucune plainte formelle n’a été faite auprès du service des ressources humaines ou de l'ombudsman, un argument pour le moins négligeable compte tenu du climat de peur qui règne à Rideau Hall.

Conséquemment M. Trudeau, vivement une enquête indépendante sur le climat de travail malsain gravitant dans l’entourage de la représentante de la Reine au Canada pour faire toute la lumière sur ces allégations pour le moins compromettantes, voire inquiétantes. 


Henri Marneau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1441 articles

  • 1 100 585

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé