WE CHARITY

Trudeau traite bien ses amis

48f7ca0915fca92ca8b35a73f503b963

Le PLC a mis en place un programme sur mesure pour We Charity


Permettez-moi de revenir à l’un de mes sujets préférés : Justin Trudeau et WE Charity, l’organisme caritatif qui aimait beaucoup la famille du PM et que le PM aimait beaucoup.


UN CONTRAT SUR MESURE POUR WE


Avant-hier, Ian Shugart, greffier du Conseil privé, secrétaire du Cabinet et le plus haut fonctionnaire du pays, a comparu à nouveau devant les députés pour témoigner des conditions dans lesquelles un contrat de 900 millions de dollars, maintenant annulé, a été accordé sans appel d’offres à l’organisme de bienfaisance WE Charity.


Avez-vous regardé cette comparution ?


Non ?


Vous avez manqué un super bon show.


En effet, 39 minutes après le début de la comparution, Jacques Gourde, le coloré député conservateur de Lévis–Lotbinière, a demandé à monsieur Shugart qui a eu l’idée (saugrenue, selon moi) de créer un programme destiné à payer de jeunes étudiants pour faire du bénévolat. 





Était-ce des fonctionnaires ? Des ministres ? Le premier ministre lui-même ?


Réponse de Ian Shugart : « Il y avait des discussions entre le bureau du ministre des Finances, Bill Morneau, le bureau du premier ministre et aussi des fonctionnaires... »


Question de Jacques Gourde : « Les médias nous ont appris que le jour même où le gouvernement Trudeau a annoncé la création de ce programme, WE Charity était déjà prêt à déposer son offre. Y avait-il d’autres organismes qui ont déposé une offre ? Ou WE Charity était-elle la seule organisation qui était au courant de l’existence de ce programme avant même son annonce officielle ? »


Réponse de Ian Shugart : « Bien sûr, WE Charity a contribué à la discussion en présentant ses idées, mais à ce moment-là, il n’y avait pas de programme en tant que tel, c’était encore en cours d’élaboration... » 








Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.





LES COPAINS D’ABORD


Vous avez bien lu !


WE Charity a activement participé à l’élaboration d’un programme... qu’on lui a ensuite demandé de gérer !!!


Imaginez la réaction si ça concernait un contrat de la construction...


Le ministre des Transports demande à une firme de génie de participer à la planification de la construction d’un pont... pour, ensuite, accorder le contrat à cette firme !


Tout le monde dirait que ça n’a aucun sens, que cette façon de faire viole les règles les plus élémentaires d’attribution de contrats !


Comme l’a dit Jacques Gourde à Ian Shugart : « Donc, vous me dites que le programme était inspiré des recommandations et de l’expertise de WE Charity. C’était donc un programme fait sur mesure pour WE Charity ! Seul WE Charity pouvait répondre aux demandes du gouvernement ! Car c’est WE Charity qui a écrit le programme ! »


UN CONTRAT À NATIONAL !


Et attendez...


Non seulement l’organisme WE Charity a-t-il décroché un contrat à l’élaboration duquel il avait participé, mais cet organisme unilingue n’avait aucune assise au Québec.


Alors pour l’aider à déployer son programme au Québec, WE a accordé un contrat de sous-traitance... au cabinet de relations publiques NATIONAL, qui a toujours été super proche des libéraux !


WE embauche des membres de la famille du PM, le PM accorde un contrat à WE, WE accorde un contrat à NATIONAL, NATIONAL aide les libéraux...


Maudit qu’on traite bien les amis, au gouvernement Trudeau, non ?


Tout ça commence à sentir très, très mauvais...