Sondages

Répercussions d’un éventuel troisième blâme

L'étau se resserre sur Justin Trudeau

7f1268e4639270c8674679874d1de9c4

Tribune libre

 


Selon un récent sondage Léger, réalisé avant le témoignage de Justin Trudeau devant le comité des Finances, 52 % des Québécois seraient favorables au déclenchement d’élections générales anticipées si le premier ministre écopait d’un troisième blâme de la part du Commissaire à l’éthique dans le dossier UNIS, un pourcentage qui se situe dans la moyenne nationale.

Or aux yeux d’un Québécois sur deux, cette troisième « prise » serait suffisante pour tenir un scrutin général portant notamment sur l’acuité du jugement de Justin Trudeau eu égard à la saine gestion d’un pays, compte tenu de la « facilité » dont fait preuve le premier ministre de se placer en conflit d’intérêt, une attitude incompatible avec le rôle d’un premier ministre.

Toujours selon le même sondage, au Québec, le Bloc domine toujours à 33 % des intentions de vote contre 27 % aux libéraux, soit deux points de moins que le 27 juillet., M. Trudeau ayant comparu devant le comité des Finances le 30 juillet, alors que le sondage a été mené entre le 21 et le 26 juillet.

Toutefois, à la défense de Justin Trudeau, aucun sondage n’a été mené après sa comparution devant le comité parlementaire. De plus, le premier ministre n’a pas encore été blâmé officiellement par le Commissaire à l’éthique dans l’affaire UNIS. 

Cependant, un fait est démontré clairement dans ce sondage : les répercussions d’un éventuel troisième blâme envers le premier ministre de la part du Commissaire à l’éthique risquerait d’appeler les Canadiens aux urnes prématurément et de faire tomber le gouvernement libéral aux mains des conservateurs qui ne récoltent que deux points de moins que les libéraux dans le sondage…

https://www.ledevoir.com/politique/canada/583624/l-affaire-unis-a-fait-perdre-des-plumes-a-justin-trudeau?&utm_medium=email&utm_source=8212&utm_campaign=Le+courrier+du+soir+-+5+ao%c3%bbt+2020


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1469 articles

  • 1 108 216

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé