Confinement : Raisons sanitaires ou politiques

Lettre à Horacio Arruda

Arrêtez de vous contredire, JOUALVERT!

5c5de6875740f24cb3845de22ededa8f

Tribune libre

Monsieur Arruda, ma critique n’a rien à voir avec votre petite danse sur YouTube et sur vos excuses émotives, au lendemain de sa diffusion. Je sais très bien que votre travail n’est pas facile. Au début de la pandémie, les Québécois vous ont tout de suite adoptés parce que votre message semblait simple à la base. Je vous ai fait confiance jusqu’à temps que vous vous mettiez à vous contredire. Un directeur de santé publique a le mandat légal d’agir afin de préserver et d’améliorer la santé de la population de la Capitale-Nationale. En vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux, vous êtes spécifiquement responsable dans la région des mandats suivants :



  • Informer la population de l'état de santé général des individus qui la composent, des problèmes de santé prioritaires, des groupes les plus vulnérables, des principaux facteurs de risque et des interventions qu'il juge les plus efficaces, d'en suivre l'évolution et, le cas échéant, de conduire des études ou recherches nécessaires à cette fin.

  • Identifier les situations susceptibles de mettre en danger la santé de la population et de voir à la mise en place des mesures nécessaires à sa protection.

  • Assurer une expertise en prévention et en promotion de la santé et conseiller le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale sur les services préventifs utiles à la réduction de la mortalité et de la morbidité évitable.

  • Identifier les situations où une action intersectorielle s'impose pour prévenir les maladies, les traumatismes ou les problèmes sociaux ayant un impact sur la santé de la population et, lorsqu'il le juge approprié, prendre les mesures qu'il juge nécessaires pour favoriser cette action.

  • Le directeur assume toute autre fonction qui lui est confiée par la Loi sur la santé publique et la Loi sur la santé et la sécurité du travail.


Monsieur Arruda, moi, simple citoyen, j’aimerais comprendre. Nous sommes plusieurs à nous demander où vous vous en allez avec vos skis! J’ai l’impression que vous improvisez? Comment se fait-il que le 5 février 2020, vous ayez dit que la grippe saisonnière serait plus à craindre que le coronavirus? N’êtes-vous pas en lien avec les recommandations de l’OMS?


https://www.ledevoir.com/societe/sante/572245/au-quebec-la-grippe-saisonniere-est-plus-a-craindre-que-le-coronavirus


Vous avez assuré que notre gouvernement fédéral surveillait les aéroports et l’entrée des gens en les testant. Nous avons su que c’était faux. Monsieur Trudeau a mis deux semaines pour fermer les frontières.


Vous avez dit que, depuis le SRAS, vous aviez appris de vos erreurs. Il est évident Monsieur Arruda que vous n’avez rien appris. Vous improvisez. Il y avait eu des alertes concernant une possibilité de pandémie. Comment se fait-il que rien n’a été fait pour y faire face adéquatement?


http://lautjournal.info/20200410/coronavirus-ils-savaient-que-ca-sen-venait


Vous avez dit que le Québec n’annulerait pas d’événements. Vous avez eu tort sur toute la ligne. Tout est arrêté et nous n’avons aucune idée à savoir quand les choses reviendront à la normale.


Concernant le masque, vous avez dit : « Non seulement le masque n’est pas un outil de prévention, mais il donne aux gens une fausse impression de sécurité et pourrait même contribuer à les contaminer. Ne pensez pas que les masques c’est une solution miracle. Porter un masque, c’est mettre sa main souvent (au visage) pour ajuster le masque et on se contamine. Le masque, c’est pour le système de santé où il y a des protocoles pour le mettre et pour l’enlever ».


L’expert en santé publique que vous êtes, avez ajouté que la consigne s’appliquait tout autant aux gants. « Quand on porte des gants et qu’on a touché à tout, si on ne les enlève pas adéquatement, on se contamine », avez-vous averti.


https://www.ledroit.com/actualites/covid-19/le-dr-arruda-demande-de-ne-pas-utiliser-de-masques-a-des-fins-preventives-44a152b9cd0ed9d296e102a499557eb1


Maintenant, vous et le premier ministre essayez de nous convaincre de le porter. Coudonc! À quoi jouez-vous? Vous vous contredisez tout le temps. Le pire c’est que monsieur Legault a avoué qu’il ne voulait pas obliger le port de masque, parce qu’il ne pouvait en fournir adéquatement à la population. Donc les décisions varient des préoccupations sanitaires aux préoccupations économiques?


https://www.lesoleil.com/actualite/politique/il-manque-de-masques-au-quebec-pour-les-rendre-obligatoires-dit-legault-f2d6c69ad0fffcaf34ee85a7e3d38611


Vous avez déjà dit que tous les montréalais devraient se faire tester pour le covid-19. Nous savons très bien que cela n’a pas été fait. Si vous l’aviez fait, il y aurait peut-être eu moins de morts. C’est vous l’expert. Après on entend des histoires comme l’infirmière qui travaillait au CHSLD Herron qui voulait aller travailler dans une autre institution et qui a demandé à se faire dépister pour ne pas contaminer personne. On lui a refusé en lui disant qu’elle n’avait pas de symptômes. Elle a dit qu’elle avait toussé et avait de la fièvre pour les forcer à la dépister. Ils ont finalement accepté. Les tests ont révélé qu’elle avait le Covid-19. Elle était asymptomatique. Vous vous demandez réellement pourquoi le virus s’acharne sur Montréal? Je ne suis qu’un petit citoyen ordinaire et je comprends. Il y a une bande d’incompétents dans l’énorme organigramme du système de santé.  


https://www.journaldemontreal.com/2020/05/10/une-infirmiere-doit-mentir-pour-subir-un-test-de-depistage


Mais votre meilleure ligne d’incohérence, c’est quand vous avez déclaré que le confinement avait permis de sauver la vie de 30 à 60 milles personnes. Wow!


À tous les jours, pendant votre point de presse avec le premier ministre, je vois votre épinglette de l’ONU bien attachée à votre boutonnière. Qu’est-ce que ça veut dire? Êtes-vous en contact avec elle et l’OMS? De qui prenez-vous vos recommandations? Qu’est-ce que vous avez à tous vous contredire? L’OMS a dit récemment n’avoir jamais conseillé d’instaurer le confinement.


 https://www.linfo.re/monde/europe/covid-9-nous-n-avons-jamais-dit-d-instaurer-des-mesures-de-confinement-lance-l-oms


Vous avez dit que la chloroquine ne pouvait guérir complètement la maladie. Pourquoi ne pas l’avoir essayé quand même? Didier Raoult n’est quand même pas un ti-clin sorti tout droit d’une théorie du complot! C’est un scientifique reconnu. C’est quoi cette mascarade?


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1679076/chloroquine-hydroxychloroquine-paludisme-malaria-covid-19-coronavirus-raoult  


On nous répète qu’il faut écouter la science et quand elle parle, elle se contredit d’un scientifique à l’autre.


Vous devez sûrement connaître l’épidémiologue Neil Ferguson, le scientifique le moins compétent et le plus écouté sur la terre? Toutes ses anciennes prédictions ont flopée, comme l’écrivait sur Vigile, le citoyen Charles Danten dans un article très intéressant qu’il a écrit :   


 https://vigile.quebec/articles/l-amour-plus-fort-que-le-confinement


Pourtant, l’OMS a suivi les conseils de Ferguson, en ne suivant pas les recommandations du docteur Raoult qui a été démonisé. Quel est le but de cette guerre de vérité entre vous? Vous devrez répondre un jour ou l’autre!


Voici les fausses prédictions de Ferguson :



  • En 2001, 6 millions de bovins anglais sont sacrifiés sur l’autel de ses prédictions alarmistes pour stopper l’épidémie de la fièvre aphteuse. Cette décision qui coûta 10 milliards de livres aux contribuables est aujourd’hui considérée comme aberrante, car moins de 200 personnes furent infectées.

  • En 2002, il prédit 50 000 morts de la maladie de la vache folle et peut-être 150 000 si la maladie se transmet des bovins aux moutons. Il s’est trompé. Il n’y eu en réalité que 177 morts.

  • En 2005, il persiste et signe en prédisant que la grippe aviaire H5N1 pourrait tuer près de 200 millions de personnes. Il s’est encore trompé. Quelques centaines seulement sont décédés. 


Le 16 mars 2020, Ferguson annonçait publiquement sur la BBC, la mort probable de 510 000 personnes au Royaume-Uni et jusqu’à 2,2 millions aux États-Unis. En l'absence de mesures de confinement, il prévoyait 7 milliards d'infections et 40 millions de décès à l'échelle mondiale cette année.


https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/03/17/covid-19-les-scenarios-decisifs-de-modelisateurs-britanniques_6033393_1650684.html


La même journée, l’OMS annonçait une catastrophe sanitaire d’envergure apocalyptique si on ne confinait pas la planète au grand complet. Une mesure extrême qui n’a jamais été mis en œuvre et qu’aucun livre d’épidémiologie ne recommande. Si je vous demandais de qui, entre Ferguson et Raoult, avez-vous le plus confiance?


Monsieur Arruda, j’aimerais vous inviter à écouter la vidéo de Jean Dominique Michel, un anthropologue médical Genévois, que vous devez connaître, qui a dit que le confinement était la dernière chose à faire et qu’il fallait, en premier lieu, tester tout le monde massivement et confinés seulement ceux qui étaient infectés.


https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI


Deuxième partie de l’entrevue de Jean Dominique Michel


https://www.youtube.com/watch?v=O2bKB9MXIK4


N’ayant aucune autorité dans le domaine médical, les politiciens, littéralement subjugués, voire terrorisés par l’ampleur annoncée de la catastrophe sanitaire vous ont délégué pour mettre en place des mesures appropriées, vous empressant de suivre les directives de Ferguson et de l’OMS. Vous avez ordonné le confinement de la population au complet afin d’atténuer l’impact du virus pour éviter d’engorger les hôpitaux. Cette mesure était tout à fait proportionnelle aux prédictions apocalyptiques de Neil Ferguson et de l’OMS. Vous avez transféré les personnes âgées des hôpitaux aux CHSLD. Aviez-vous oublié l’état lamentable dans lequel se trouvaient ces trous à rats? N’importe qui, à part vous et le gouvernement, aurait pu prédire que ça allait chier.


Entretemps, Ferguson a fait volteface sur ses prédictions initiales et a annoncé que le virus était 96% moins contagieux et létal que prévu. Il a prédit moins de 20 000 morts en Grande-Bretagne, soit 25 fois moins que prévu. L’OMS et les conseillers médicaux des politiques, dont vous êtes, sauf exception, n’en ont pas tenu compte et ont continué, non seulement d’imposer le confinement, mais ont continué de refuser le traitement du Pr Didier Raoult. Heureusement, la mauvaise foi du personnage a eu raison de lui. Il a dû démissionner de son poste non pas à cause de son bilan préventif désastreux, mais pour avoir fait venir sa maitresse à plusieurs reprises à son domicile alors qu’il était en quarantaine, après avoir été testé positif au covid-19. Comme disait si bien Charles Danten : L’amour est plus fort que le confinement!


https://www.journaldemontreal.com/2020/05/06/demission-dun-conseiller-du-gouvernement-britannique-pour-avoir-enfreint-le-confinement


Peut-on penser que l’ampleur du virus à Montréal dans les CHSLD est le résultat du laxisme des anciens gouvernements? Peut-on penser clairement que la réforme Barrette a joué un grand rôle dans cette hécatombe? Les conditions inhumaines dans les CHSLD sont établies depuis longtemps. Personne n’est responsable de rien. Personne ne fait rien. Les autorités refusent de poser des gestes concrets pour y remédier. Je crois que l’élastique leur est revenu en plein visage. Nous sommes en train de vivre le résultat de ce néolibéralisme qui favorise l’économie à l’être humain. D’ici là Monsieur Arruda, je ne sais pas qui est votre supérieur immédiat, mais vous avez fait le contraire de ce que vous auriez été supposé faire. Vous êtes à l’image de nos gouvernements qui sont incapables de prévenir, à moins que tout cela ait été instrumentalisé pour que l’immense récession qui se préparait déjà, puisse passer sur le dos du Covid-19. Je suis convaincu que vous connaissez les véritables raisons de toute cette mascarade et je finirai avec quelques questions, en guise de conclusion.



  1. Pourquoi ne pas avoir utilisé l’hydroxychloroquine qui est prescrit par les médecins depuis 80 ans pour soulager les gens atteints de la maladie de la malaria et dont une sommité mondiale vantait les mérites?

  2. Pourquoi un premier ministre peut-il attendre deux semaines avant de fermer les frontières, comme l’a fait Justin Trudeau sans que le directeur de la santé du Québec ne puisse rien faire ou tenter obtenir des réponses de la direction de la santé publique Canadienne, en l’occurrence la Dre Theresa Tam?

  3. Pourquoi ce même premier ministre ouvre-t-il les portes aux immigrants illégaux en pleine pandémie sans que la direction de la santé ne réagisse ou ne conteste cette décision?

  4. Avez-vous déjà lu les deux livres : « On tue les vieux » écrit par des gériatres français en 2006, suivi d’un deuxième livre « 12 gériatres en colère » écrit en 2009 sur la maltraitance systémique et mondiale des personnes âgées? Si non, vous devriez. Achetez-en une copie à Legault.

  5. Un directeur de la santé publique peut-il aller contre la décision des gestionnaires bureaucrates inhumains qui refusent que les infirmières épuisées puissent prendre leurs vacances cet été? Si non, qui peut arrêter cette folie?

  6. Qu’avez-vous pensé d’avoir interdit aux familles d’être présents quand leurs parents mourraient dans les CHSLD, pendant que de purs inconnus pouvaient être là? Moi c’est là que j’ai décroché de vos recommandations.

  7. Pourquoi avez-vous transféré des personnes âgées dans des hôpitaux vers des CHSLD connaissant leurs états délabrés?

  8. Est-ce que vous avez conscience de la sévère pénurie d’infirmières qui se prépare et qui va vous tomber dessus comme une avalanche? Qui voudra devenir infirmière dans de telles conditions, si elles sont obligées de faire du temps supplémentaire et qu’elles sont menacées d’amendes sévères en temps de pandémie, si elles n’entrent pas au travail?

  9. Pourquoi n’invitez-vous pas Legault à exiger de Trudeau, plus de militaires dans les CHSLD pour que les infirmières puissent respirer un peu?

  10. Pourquoi avoir demandé des bras si la plupart ont été refusés? Ce ne sont pas de bras que les CHSLD avaient besoin, mais de têtes.


Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude89 articles

  • 807 334

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Sylvain Paquette Répondre

    18 mai 2020

    Belle article, suis 100% en accord avec François Allard que les gens sont des moutons, nos politicien, médecins se contredise sens cesse... J'ai été victime un grave accident en 2003 qui ma rendu invalide, suis chanceux être en vie, en 2009 mon avocate fait une entente hors-cour à mon insu, évidement l'on me croit pas, elle règle mon traumatisme crânien sévère, 27 fractures du corps pour $5 000 sans aucune signature de ma part, sont témoignage en 2011 est bourrer de version contradictoire dirais même de parjure, une demande d'enquête publique et une demande de révision judiciaire a été déposer avec l'aide de mon médecin et deux organisme indépendante, dossier à suivre...


  • François Ricard Répondre

    17 mai 2020

    Les Québécois sont-ils vraiment des moutons ? Après la saga des masques, l’hécatombe chez les vieux,les ratés dans le domaine de la santé, une partie importante du public se range toujours , et sans admettre la moindre critique, derrière le duo Arruda-Legault.La moindre note discordante est honnie comme traîtresse à la nation. C’est comme si tout le Québec était en un état de psychose. Et cette psychose, créée et entretenue par ce duo avec l’aide de certains médias et graĉe à un confinement nécessairement débilitant, donne ce résultat à peine croyable d’un amour fou pour ce duo qui a un des pires bilans de gestion de crise en occident.La mort atroce de vieux, ça ne compte pas.
    Malgré l’omerta imposée, la grogne dans les soins pour aînés se manifeste de plus en plus. Depuis deux mois le tandem Arruda-Legault nous dit en guerre. De plus en plus, les « soldats » sur la ligne de front , épuisés par des semaines de combat, de jour et de nuit, engagés dans ce combat dans des conditions d’action dégradées depuis des décennies, manquent de soutien en matériel et en bras. Plusieurs tombent sur ce champ de bataille.Et plusieurs commencent à douter de leur général en chef qui tarde à leur apporter un ravitaillement essentiel.