Toute nation doit préserver son identité culturelle pour survivre

L'ouverture sur le monde ne doit pas conduire à la négation de soi

Tribune libre


Les gens mal intentionnés, ceux qui par exemple ne demandent pas mieux que la nation québécoise disparaisse pour parachever la Conquête de 1759, sont les premiers à détourner le sens des mots pour faire taire ceux qu'ils cherchent à anéantir.

Une expression de ce genre que les québécophobes fédéralistes/multiculturalistes/cosmopolites ont toujours à la bouche baveuse de mépris envers nous est la soi-disant ouverture à l'autre, l'ouverture sur le monde dont ils pervertissent le sens pour faire taire nationalistes et patriotes, voire une population tout entière pour l'empêcher d'exprimer son désir légitime de durer en tant que nation distincte.

Dans leur bouche à eux, le sens détourné et trompeur qu'ils lui font prendre est de laisser entendre que si on n'est pas xénophobe/raciste/bourré de préjugés, il faut alors accueillir obligatoirement toutes les ethnies de la Terre pour le prouver, ouvrir toutes grandes nos portes à toutes les races et peuplades imaginables pour qu'elles s'entre-mélangent ici-même pour former une nouvelle espèce supérieure à la nation canadienne-française (en passant, eux ne se gênent pas pour pratiquer le racisme anti-québécois et dénigrer tout ce qui est de souche et trop enraciné à leur goût).

Leur objectif condamnable plus ou moins avoué est de substituer cet agrégat métissé et sans âme unificatrice au peuple fondateur pour qu'il ne reste plus rien de nous, comme les Chinois le font actuellement au Tibet pour l'anéantir sans violence apparente. Un pays du Tibet composé de Chinois ne sera plus le Tibet.

Si c'était ce que signifie l'ouverture à l'autre, l'ouverture sur le monde, il est clair qu'il faudrait réfuter cette définition et la refuser catégoriquement en la démantelant pièce par pièce. Nous ne devons pas nous renier, nous abaisser, ni nous soumettre à une quelconque idéologie qui finira par nous annihiler.

Non, l'ouverture sur le monde ne doit pas signifier l'intrusion forcée d'étrangers aux différences si marquées qu'elles provoquent un choc des valeurs et des cultures toutes deux inconciliables de par leur totale incompatibilité. Ce serait même folie que de créer sciemment des conditions de vie en société qui n'apporteront que tensions et conflits entre le groupe majoritaire et ceux qui cherchent à s'imposer sans réelle volonté d'intégration, la pratique du communautarisme de leur part en étant la nette démonstration.

La diversité est désirable au niveau mondial. L'homogénéité est préférable au niveau local car c'est elle qui cimente la nation. Qui se ressemble s'assemble comme le dit la sagesse populaire.

La véritable définition de l'ouverture est tout autre chose. Cela consiste simplement à manifester de l'intérêt, une certaine curiosité vis-à-vis d'autres cultures, d'autres nations, mais certainement pas au détriment de la nôtre, pas au point d'y passer le plus clair de son temps plutôt que dans la nôtre. Autrement dit, l'ouverture doit être balisée et ne doit pas empiéter sur le temps passé à mieux connaître sa propre culture et à en approfondir les multiples aspects, ceux qui reflètent le mieux ce que nous sommes profondément et comment nous nous situons par rapport aux autres.

Par le prisme miroitant de ceux qui composent notre nation nous captons la meilleure vision du monde qui nous entoure. C'est à cette antenne collective d'ici qu'il faut se syntoniser tous ensemble pour qu'on continue à se ressembler.

Car pour nous tous, le Québec doit être le centre de l'univers.

Et cela les Québécois le comprennent bien. En comparant le contenu des journaux anglophones et francophones, on a remarqué que les médias anglophones consacrent plus d'espace au national et à l'international, tandis que les médias francophones se concentrent plus sur le local et le régional. Qui viendra reprocher la chose au bon peuple si ce n'est ceux qui le méprisent et ont juré sa perte? Car ce n'est pas là de l'étroitesse d'esprit, mais au contraire de l'intérêt sincère et naturel pour notre petit monde à nous, nos proches, ceux qui sont comme nous. C'est un trait collectif, une qualité dont on peut être fier.

Procédons par analogie avec un pays de dimension comparable au Québec. Avec sa population de 5,5 millions d'habitants, le Danemark n'est pas l'endroit où y mettre 5,5 millions de tamouls, parce ce n'est pas leur place à eux. Qu'ils vivent en Tamoulie et se bâtissent le pays qu'ils veulent avoir; et qu'ils changent courageusement leur pays s'il n'est pas à leur goût comme il est. Qu'on remplisse indifféremment le Danemark de 5,5 millions de malaisiens, de 5,5 millions de béninois, de 5,5 millions de turcs, de 5,5 millions de saoudiens ou de 5,5 millions d'ethnies mélangées, le résultat destructeur sera le même. Ce ne sera plus le peuple danois. Génocide assisté en phase terminale, point final.

Ce qui fait que le Danemark n'est pas l'Ouzbékistan, ce sont les gens qu'il y a dedans et leur identité culturelle spécifique. Vouloir en altérer la composition pour l'amoindrir est un crime contre l'humanité, une atteinte à la légitimité de chaque nation d'exister en tant qu'elle-même. C'est pourquoi l'identité culturelle qui est la nôtre doit être préservée en tant que valeur collective inestimable et résister vaillamment à toute tentative de morcellement. Même que c'est en sa force renouvelée que réside notre seule chance de survie face à l'assimilation.

Soyons québécophiles, aimons-nous d'abord et avant tous les autres. L'estime de soi est la première étape de tout processus thérapeutique positif, comme chacun sait. Nous sommes un cadeau royal, un trésor d'une richesse inestimable offert au reste de la planète, comme chaque nation pleinement constituée l'est, et cela sera préservé en maintenant une identité culturelle collective forte, vivante, qui rend ses citoyens fiers d'y appartenir.

Restons uniques au monde. Pour l'amour du Québec.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie493 articles

  • 947 649

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



29 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    18 mai 2013

    @Francis Dery. ESt-ce vraiment votre vrai nom?
    C'est bizarre, moi j'opterais plutôt pour Francis Dupuis-Déri, le professeur anarchiste de l'UQAM et "sympathisant" du Collectif Opposée à la Brutalité Policière.
    Son style a la fois "punk" et "bien écrit" est assez reconnaissable.
    Ai-je raison?

  • Archives de Vigile Répondre

    7 mai 2013

    J'encourage le public à lire les textes fondamentaux de l'islam afin de juger par eux-mêmes si la culture islamique est compatible avec la culture québécoises. Ces textes sont le Coran, la Sunnah, soit les hadiths (actes et paroles de Mahomet) et la Sira (biographie de Mahomet).
    "Révélées" sur une période de 23 ans, les 114 sourates du Coran, (qui sont publiées en ordre inverse de longueur) se séparent en sourates mecqoises (révélées à la Mecque) et médinoises (révélées à médine). En cas de contradiction entre deux versets, le plus récent abroge le plus ancien.
    Les sourates mecquoises sont plus spirituelles et contiennent les versets tolérants envers les non-musulmans, ceux dont les musulmans se servent pour "prouver" que l'islam est une religion de paix. Les sourates médinoises sont plus politiques et se caractérisent par leur violence. Les nombreux versets haineux envers les non-musulmans abrogent tout les versets tolérants.
    L'islam autorise diverses formes de violence contre des non-musulmans:
    -réduction à l'esclavage
    -prostitution (quoique l'esclave doit être consentante)
    -pillage
    -viol
    -meurtre
    Il autorise également la violence contre des musulmans dans certaines situations:
    -violence conjugale (désobéissance de l'épouse)
    -flagellation (fornication)
    -amputation (vol d'un bien appartenant à un musulman)
    -lapidation (adultère)
    -pédophilie (mariage avec des fillettes)
    -meurtre (meurtre d'un musulman ou apostasie)
    L'immigration en soi n'est pas un problème, ce qui l'est c'est d'accueillir un trop grand nombre d'immigrants issus d'une culture incompatible avec la nôtre.

    Il est évident qu'une religion qui se définit par le rejet de tout ce qui lui est étranger et qui ordonne à ses membres de considérer que le Coran est la parole de Dieu et que Mahomet est le parfait modèle à suivre empêche toute intégration à une société non-musulmane. Les musulmans de naissance peu croyants et pratiquants le peuvent mais pour les autres, c'est impossible.
    Pour en savoir plus:
    http://brisonslemythe.canalblog.com
    http://postedeveille.ca/2009/09/le-terrifiant-génie-de-lislam.html

  • Archives de Vigile Répondre

    24 avril 2013

    Si on en juge d'après le nombre de commentaires contre M. Maronouni, il apparaît que les lecteurs de Vigile semblent faire une écoeurantite aiguë de ses interventions toujours négatives qui, à défaut d'arguments valables, multiplie les basses insultes envers tous.
    Il donne la désagréable mais très nette impression d'aimer haïr par-dessus tout, car c'est la seule chose qu'il fait sur le site. Jamais rien de constructif, que du destructif.
    Son livre de chevet doit être « L'art de se faire des ennemis pour les nuls », de la plume d'un autre Mordecai.
    De grâce, qu'on passe la camisole de force à ce forcené qui ne se contient plus et qui se démène comme un diable dans l'eau bénite.
    François-Xavier Archambault

  • Archives de Vigile Répondre

    23 avril 2013

    «L’ouverture sur le monde ne doit pas conduire à la négation de soi»
    Cette phrase, ce titre est tellement plein de légitimité que l'on ne peut s'étonner que des esprits chagrins continuent à y voir de la xénophobie, du repli sur soi. Pour certains, parce que vous défendez ce petit peuple qui jamais de son histoire n'a eu droit au chapitre, vous serez toujours l'ennemi, l'homme à faire taire, l'homme à abattre. Haut les coeurs ! Ne vous laissez pas intimider par les (le ?) donneurs de leçons qui veulent en rajouter une couche sur notre culpabilité atavique.
    Gilles Verrier

  • Alain Maronani Répondre

    23 avril 2013

    @Francis Dery
    "Moi, je vois en les immigrants des gens qui se font exploiter pour le bénéfice d’un système qui ne retourne pas à un équilibre comme il devrait dans une logique capitaliste contenu sur un territoire. C’est relié à l’idée de croissance continue et à une stratégie de Ponzi.
    Un système corrigé ferait que les masses migrantes développeraient leurs pays d’origine. L’émigration ne règle pas le problème de base, mais il le perpétue. Et j’ose comparer les migrations avec la traite des Noirs ou des coolies."
    Sur ces points je suis TOTALEMENT d'accord avec vous...
    A la différence des xénophobes de service, je fais la liaison, tout comme vous, avec le désordre installé de facon systématique, par les tenants de la mondialisation.
    Ces gens qui veulent se barricader à l'intérieur d'un état ne font pas la liaison avec les conditions d'exploitations proches de l'esclavagisme dans certains pays (Chine y compris).
    Pour que ces vages migratoires, qui ont toujours existés cessent, ou restent dans des normes acceptables de déplacement de populations, c'est la sécurité mondiale qui est en cause, il faut faire un transfert de richesse massif des pays disons du Nord vers les pays disons du Sud, ce qui nécessite une réduction du gaspillage qui a lieu ici, une réduction du temps de travail, et de ce que nous appelons le niveau de vie, une refonte financière, que nous comprenions que notre vie a crédit se fait sur le dos de 70 % de l'humanité, etc...
    Le Québécois qui achète sa piscine hors-terre fabriqué en Chine ou celui qui achète des meubles de m.... fabriqué à Ikea participe à ce système, comme les autres occidentaux.
    Il est d'autant plus urgent d'accomplir ceci que les tensions vont augmenter (matières premières, eau, pétrole bien sûr) et vont mettre en mouvement des migrations de gens qui n'auront plus rien a perdre...nous ne sommes pas plus a l'abri ici qu'ailleurs.
    Voir le très intéressant document de Chatham House a l'adresse suivante (250 pages) mais il y un résumé disponible à la même adresse (en anglais).
    http://www.chathamhouse.org/publications/papers/view/187947
    Alors bien sûr, parce que l'on ne fait AUCUN effort intellectuel pour COMPRENDRE ce qui se passe, on s'en prends souvent aux plus faibles, ceux que l'on imagine (ou espère en dessous de nous) sur l'échelle sociale, le fondement du racisme est la déshumanisation de l'autre, on ressasse le passé et tout y passe;
    La barbe de l'islamiste, la burqua, le bronzé pas net, le noir à l'institut de cardiologie, l'excision, les pas comme nous, etc...et l'on mélange dans le même brouet, nationalisme, qui est totalement respectable, vouloir une nation, laique pour moi, avec l'exclusion continuelle des autres, ici et ailleurs...ils ne sont pas comme nous, Monsieur Labrie voudrait même qu'ils deviennent totalement invisibles, l'assimilation ne suffit plus...
    Touches pas a ma gamelle !!!

  • Francis Déry Répondre

    23 avril 2013

    @Sébastien Beauchesne,
    Vous errez. Monsieur Maronani est né en France puisque sa famille aura fait de la Résistance. Ce qui ne veut pas dire que ses parents étaient Français puisque la Résistance Française était asse multiculturelle.
    On pourrait écrire la même chose de leurs adversaires.
    Il a précisé une origine libanaise que j'avais deviné en rapprochant de Al-Maroun, le patriarche libanais uniatiste.
    Ayant trouvé un Abd-el-Kader Marounani, j'aurais pensé à un Maghrébin, mais le nom est trop rare. Les Maghrébins ne sont pas des Arabes. Même si assez diversifié, l'ethnie de base est le Berbère.
    Maronani est très intéressant quand il parle d'économie. En fait, il peut nous rapporter des articles intéressants, mais j'attends de voir ceux de son cru. Parfois il nous décrit des personnes ou des situations comme un expert, mais le cas de Belmokhtar était un copie-collé d'un portrait paru dans Le Monde, lequel était issu du profil dressé par les services de renseignement, et publié de façon partielle pour œuvre de propagande. Les Maoïstes ont cultivé de l'opium autour de Yanan. Staline fut un braqueur de banques. L'argent est le nerf de la guerre, alors Belmokhtar s'adonnait à la contrebande pour se fortifier.
    Le cas de SNC, c'est le monde corporatif sous la férule des Libéraux. Le SCRS y est très présent. La corruption fait partie des règles en aéronautique, en ingénierie et dans la finance internationale. Pensons aux contrats des frégates de Thomson-CSF. On pourrait fouiller Dassault qui a vendu des Mirages à Israël en dépit de l'embargo. DeGaulle a sombré de plus en plus dans l'antisémitisme.
    Le fond de son message utilise l'antixénophobie pour justifier l'immigration et l'éclatement des frontières.
    Moi, je vois en les immigrants des gens qui se font exploiter pour le bénéfice d'un système qui ne retourne pas à un équilibre comme il devrait dans une logique capitaliste contenu sur un territoire. C'est relié à l'idée de croissance continue et à une stratégie de Ponzi.
    Un système corrigé ferait que les masses migrantes développeraient leurs pays d'origine. L'émigration ne règle pas le problème de base, mais il le perpétue. Et j'ose comparer les migrations avec la traite des Noirs ou des coolies.
    Marxiste 3.0, parce qu'il promeut des penseurs issus du Marxisme 2.0 (École de Francfort). Son discours sur la diversité me fait penser à Melanchon qui déteste la seule compagnie de blonds aux yeux bleus. Lui aussi tenait un discours populiste contre la Finance Internationale jusqu'à ce que Moscovici acculé, l'accuse d'antisémitisme.
    Sur ce, une nouveauté amusante sur YT :
    http://www.youtube.com/watch?v=lKDeyuM0-Og

  • Archives de Vigile Répondre

    23 avril 2013

    En relisant les commentaires précédents, on constate que tous les Québécois nationalistes condamnent les interventions condescendantes et méprisantes du M. Marouani, et lui de rétorquer constamment en multipliant de plus belle les insultes à tous, manquant de respect même aux dames, et finissant par traiter par extension tous les Québécois de "culs terreux, crotés, etc."
    Dépêchez-vous M. Marouani, de faire votre demande officielle de débaptisation, pour avoir encore moins de points en commun avec les Québécois que vous honnissez et insultez sans arrêt sur ces pages. Les Québécois ne veulent certainement pas avoir de points en commun avec des personnages comme vous.
    Sébastien Beauchesne, Repentigny

  • Alain Maronani Répondre

    22 avril 2013

    @Sébastien Beauchesne, Repentigny
    Et vous c'est quoi vos origines ?
    Un cul terreux, croté, venant du fin fond des provinces crasseuses de l'époque, du terroir francais, arrivé ici en barcasse, voyagant avec les rats et les chevaux, couchant dans la paille a fond de cale ?
    Vous voyez moi aussi je sais utiliser des termes méprisants...et j'ai un très sérieux vocabulaire...
    Marouani c'est juif tunisien...vous savez ou est la Tunisie ? Oui... sur une carte vous êtes sur de la trouver ?
    Branchez votre ami algérien, il me parait aussi inculte que vous...
    Ne vous fatiguez pas, et je n'ai pas à faire de confession, je ne passe pas mon temps dans les églises...et je ne suis pas obsédé par mes origines, je m'intéresse au devenir, un effort probablement incompréhensible pour vous...
    Ah oui je suis baptisé, pas mon choix, mes parents...

  • Archives de Vigile Répondre

    22 avril 2013

    À M. Francis Déry,
    Vous vous demandez:
    "Et si M. Maronani persiste à critiquer notre quête et à essayer de nous imposer la France républicaine désidentarisée comme modèle, demandez-lui pourquoi il n’est pas resté dans cette France qu’il idéalise tant."
    La raison en est bien simple. J'ai interrogé un Tunisien qui m'a révélé que son nom de famille est typiquement maghrébin et plus spécifiquement algérien.
    On peut donc présumer que M. Marouani est arrivé en France en bas âge lorqu'elle avait des liens avec l'Algérie. Et on sait qu'en France, les arabes sont maintenant considérés comme plus bas que les noirs africains. D'où sa venue ici.
    On a donc affaire à un arabe qui veut dicter sa loi aux Québécois, comme le font les imams à la barbe hirsute et qui prend des allures de terrorisme verbal propre à tous ces pays où l'intégrisme sévit. Son intégrisme à lui est anti-nationaliste.
    On comprend alors pourquoi il n'a jamais voulu confessé ses origines, ni celle de ses 2 parents, ni à quelle ethnie il appartient.
    Sébastien Beauchesne, Repentigny

  • Lise Reid Répondre

    22 avril 2013

    @ France Dionne.
    Bien dit sauf que moi je le lis encore.

  • Alain Maronani Répondre

    21 avril 2013

    Mauvais passeport Monsieur Dery...de culture francaise..oui..comme les recherches frénétiques entreprises sur l'origine de mon nom...une erreur d'état civil, vous allez chercher longtemps...
    Et je ne confonds pas le nationalisme, respectable quand il respecte les autres, avec la xénophobie, qui s'exprime ici, je suis un laic, je vous l'accorde, pas un marxiste, même si j'ai lu Marx, un économiste d'abord et avant tout, contrairement a ce que pense ceux qui n'ont jamais eu la curiosité de le lire.
    Pour SNC-Lavalin, les dernières aventures, commissions occultes, les magouilles lybiennes, et les évasions fiscales ne sont pas de mon invention...
    Pour Desjardins je ne suis pas le seul, loin de la, à dénoncer sur Vigile, la dérive de cette institution, dont l'équipe actuelle voudrait tant en faire une banque...coast to coast...
    Comme le disait Charles de Gaulle...pas un tendre
    La patriotisme c'est aimer sa patrie, le nationalisme c'est détester celle des autres...
    Point final.

  • Archives de Vigile Répondre

    21 avril 2013

    Cesser de dénigrer Maronani.
    Il est sincèrement antinationaliste.
    Pour lui, un état est un hôtel dans lequel on reste tant qu'on y est confortable. Si on peut influer sur la gestion de l'Hôtel, c'est encore mieux. Sinon, on part chercher un autre hôtel. Un hôtel accueille les étrangers par vocation.
    Une maison le fait par hospitalité, mais il y a des limites pour les invités. L'état ne peut être une maison, sauf si l'invité en devient le maître.
    M. Maronani dénigre souvent les Caisse Populaires ou SNC-Lavalin. À tort ou à raison. Mais eux en particulier parce qu'ils font partie de notre identité.
    Chercher les mentors de Maronani. Ils relèvent du Marxisme 3.0. Républicain laïcard avant d'être Français. Pour lui, un bon Français ne peut être qu'un républicain socialiste et athée. Les autres sont des avatars de fachos à combattre et à éliminer.
    Avant la Révolution Tranquille, on aurait dit de lui qu'il est un Français Maudit.
    Une fois Alain Maronani situé, ses interventions ne surprennent plus. Et si nous pouvons comparer la quête de l'indépendance à une caravane en route, alors on peut entendre les chiens aboyer. La caravane doit continuer son chemin.
    Et si M. Maronani persiste à critiquer notre quête et à essayer de nous imposer la France républicaine désidentarisée comme modèle, demandez-lui pourquoi il n'est pas resté dans cette France qu'il idéalise tant.
    L'avenir du monde pour lui, c'est un monde sans états, sans religions comme dans la chanson Imagine des Beatles.
    Idéal des illuminés qui s'est transmis dans le Marxisme et dans le Financiarisme. Les adeptes sont les cosmopolites ou citoyens du monde. Alors pourquoi vouloir l'indépendance ?

  • Archives de Vigile Répondre

    21 avril 2013

    Maronani... le culpabilisateur de service. Si vous osez parler d'identité ou d'immigration soyez sur, il sera la pour vous dénigrer.
    pour ma part je ne lis même plus ses commentaires depuis belle-lurette tellement ils sont condescendants.

  • Alain Maronani Répondre

    21 avril 2013

    @Pierre Desfossés
    Non ces thèses, idées, sur l'immigration provenant a peu près toujours des mêmes auteurs, et provoquant les mêmes commentaires, j'ai décidé de ne plus les contester sur le fond, laissons ces gens, vous en faites partie, à leurs certitudes et leurs convictions, c'est inutile et je m'en moque. Je les laisse à leur dépit et leur rancoeur...qui exprime leur vacuité politique, le besoin de diriger cette impuissance vers les autres...
    Les musulmans, les juifs, les immigrants, les noirs, les hindous, etc...ajouter le vôtre a cette liste.
    J'ai écouté votre ritournelle, la musique et les paroles étaient accablantes, c'est tout.
    Ce n'était ni spirituel, ni drôle, ni provocateur avec humour, ni autre chose...et pour vous donner un exemple de ce qui peut-être fait avec du talent (sur les juifs...).
    http://www.wat.tv/video/pierre-desproges-juifs-1npxo_2i177_.html
    Le talent...

  • Archives de Vigile Répondre

    21 avril 2013

    @ Alain Maronani,
    je vous ai lu hier mais j'ai décidé de laisser passer la nuit pour réagir à votre commentaire désobligeant qui laisse entendre que ma chanson "Immigration blues" est une "merde". Vous avez bien le droit de le penser et de le laisser savoir par le biais d'une référence à un bien mauvais poème de la duchesse de Bourbon.Mais c'est hypocrite et confondant. Cela explique peut-être que le comité d'éthique de Vigile ait laissé passer votre commentaire.
    Ce faisant vous affichez bien plus la basesse de votre éthique que le brillant de votre vernis de lettré. Je m'étonne encore qu'un jugement si négatif, si blessant et gratuit, puisque que vous ne le fondez d'aucune façon,ait pu se retrouver sur le site.
    Puique vous me traitez avec mépris de "poète de service",je vais vous en rendre un. Celui de vous ramener à la raison d'être fondamentale de Vigile: la promotion du Projet d'un Québec indépendant.La question de l'immigration est un facteur important de cette problématique et ma chanson ramasse d'une façon respectueuse les idées-forces les plus régulièrement entendues sur le sujet, d'un point de vue indépendantiste.
    Cela,manifestement, vous a heurté profondément. Ce n'est pas une raison pour insulter plutôt que d'argumenter.J'espère que les administrateurs de Vigile vous ont à l'oeil et qu'à l'avenir ils sauront décoder vos entourloupettes de lettré de mauvaise foi.

  • Archives de Vigile Répondre

    21 avril 2013

    @ Alain Maronani:
    "La pluie de vos insultes n'affecte en rien le parapluie de mon indifférence."
    Très cher...

  • Alain Maronani Répondre

    20 avril 2013

    @Wilson et Desfossés les 2 poètes de service...j'ai écouté la ritournelle...
    Un petit poème de Marie-Anne de Bourbon-Conti, duchesse de Bourbon, avait l'âme poète, envoyé pour sa fête à M. le Prince, Henri-Jules de Bourbon, prince de Condé, fils du Grand Condé, une chanson dont voici le texte...
    Dans ce grand jour de votre fête,
    Chacun vous offre son présent ;
    Le mien quoique le moins honnête,
    Peut-être aura votre agrément. …
    Ce n’est qu’une chanson badine
    Que je prétends vous présenter ;
    La matière en est noble et fine,
    Préparez-vous à la goûter. …
    Cette noble et fine matière,
    Sur quoi cette chanson s’étend,
    C’est celle qui sort du derrière
    Et qui d’abord au nez vous prend…
    Mais ne faites point de mystère…
    Si le mot étron est farouche
    Pour ceux qui l’entendront chanter,
    Quand il vous viendra dans la bouche
    Vous n’aurez plus qu’à l’avaler. …
    Mais ne faites point de mystère,
    C’est un mets des plus succulents.
    La merde ne doit pas déplaire,
    Chacun la fait avec ses dents

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    @ moranini
    Vous faites de la diversion dans votre dernier commentaire.
    Répondez sincèrement a ma question.
    Quelle communauté répand le plus l'antisémite sur cette planète?

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    IMMIGRATION-INvASION : La jeunesse québécoise dit NON !!!

  • Alain Maronani Répondre

    20 avril 2013

    @lison et jared taylor....
    Quand on est naif..
    Jared Taylor....
    "Bien au contraire, je constate avec bonheur qu’un nombre croissant de Juifs américains prend conscience qu’ils appartiennent à la communauté euro-américaine et qu’il est de leur devoir de contribuer à sa défense. La poursuite de l’utopie délétère de l’immigration à outrance et du multiculturalisme à tout va aura de graves conséquences pour la communauté juive américaine. On remarque déjà une montée des actes antisémites liés à des groupes ethniques récemment arrivés ou à des éléments criminalisés de la population noire.
    Depuis les origines, American Renaissance a pu compter sur le soutien matériel et intellectuel de membres éminents de la communauté juive. Du rabbin Mayer Schiller qui a présidé le colloque de 1994 et prononcé un des plus extraordinaires discours de clôture qu’il m’ait été donné d’entendre, à Eugene Valberg, l’universitaire Michael Levin, au professeur d’astronomie Michael Hart, au membre du congrès actuel du Kentucky, John Yarmuth, ou encore à Robert Weissberg, professeur à l’université de l’Illinois.
    Mais, voyez-vous, il ne s’agit pas seulement d’un lien intellectuel, né de la froide raison. Avec le temps, ces personnes sont devenues des amis. Je remarque que dans les coups durs, ils comptent parmi les premiers à me téléphoner pour me prodiguer des paroles d’encouragement et pour me témoigner de leur sympathie"
    http://fr.novopress.info/108478/autopsie-dune-malveillance-la-parole-a-jared-taylor-orateur-des-assises-la-france-en-danger-entretien/
    Un mouvement instrumentalisé et soutenu par la frange la plus extrémiste du AIPC (American Israeli Political Comittee), dont la pain et le beurre sont un soutien inconditionnel a Israel et l'ostracisation en permanence de tout musulman..

  • Alain Maronani Répondre

    20 avril 2013

    @lison
    On le voit même dans les mariages entre cultures différentes, qui sont souvent conflictuels a cause du grand contraste culturel et de dépaysement.
    Avec le nombre de divorces au Québec...votre théorie (?) aurait besoin d'être ajustée...

  • Réjean Labrie Répondre

    20 avril 2013

    Ajout de Réjean Labrie: je me permets de présenter la vidéo que M. Pierre Desfossés a mise en ligne dont il nous fait part:

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    Monsieur Labrie,
    affirmation de soi, valorisation de soi, conscience de la qualité de notre différence comme petit peuple francophone d'amérique du nord et de l'importance de notre contribution à la diversité du monde! Que je partage cette vision! Et je la chante en mettant en évidence le danger d'une immigration massive qui fragilise notre cohésion sociale dans l'étât actuel de notre dépendance politique.
    Comme je le chante dans "Immigration blues" sur U-TUBE MUSIC,"Tant qu'on est pas indépendant, l'immigration est un poison qui paralyse la nation". C'est le constat auquel j'arrive en épluchant les résultats du Référendum de 1995. Mon jugement est-il en retard d'une vague d'immigration qui aurait commencée après 1995? J'en doute!

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    Il y a un auteur américain M. Jared Taylor qui a un site web que je consulte, cet auteur dit: Le mélange des cultures est le meilleure moyen de créer des conflits, car chacune des cultures tente de recréer sa culture a l'intérieur des autres cultures, en prenant ce qu'ils font leurs affaires ( l'argent ) et rejetant ce qui leurs déplaisent (les lois). Les occidentaux aiment avoir de l'ordre dans leurs pays, donc ils créent des lois et des règles qui leurs ressemblent. Les musulmans créent des sociétés islamiques, avec d'autres règles et lois, qui leurs conviennent.
    Les autres peuples de la planète font de la même manière, ainsi de suite pour Mexicains, Chinois, Asiatiques, etc...
    Cela n'empêche pas d'avoir des contacts avec eux, cependant s'ils sont en trop grands nombres dans nos pays, ils voudront recréer leurs cultures, et cela fera des conflits, bien que les occidentaux sont prêt a aller voir et en vacances ou pour du travail par exemple pour une courte durée et se soumettre a leurs règles durant leurs séjours, mais ne désirent pas vivre (sauf quelques rares exception) en permanence dans des pays qu'ils ne se reconnaissent pas. On le voit même dans les mariages entre cultures différentes, qui sont souvent conflictuels a cause du grand contraste culturel et de dépaysement.

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    Les arguments redondants de racisme, xénophobie,d'intolérance
    et blablabla que nous servent les Quebecophobes,sont totalement dépassés.
    Excellent texte M.Labrie

  • Archives de Vigile Répondre

    20 avril 2013

    Tel un jardin fleuri.
    Tel le rêgne animal.
    La symbiose provient de la disparité.
    Sans disparité, il n'y a plus de pensée, il n'y a plus de mouvement.
    Dans la bonne foi, son fruit est l'harmonie, à l'opposé, c'est le chaos.
    La statue de sel... ce n'est pas un regard sur l'histoire.
    C'est la réaction de ceux qui n'y ont pas porté un regard suffisamment périodique.
    Nous vivons dans un cercle...
    "La pensée va de l'avant, elle ne tourne pas en rond"
    Je suis pas d'accord... elle va de l'avant, oui... mais dans le rond.
    Ainsi, ce qui se trouve derrière nous n'est pas un passé pour ainsi dire, ceux qui y portent un regard, savent très bien que ce dernier va revenir éventuellement. Leur regard sur le "passé" leur permet d'anticiper son retour à l'horizon.
    Une certaine facultée à la visualisation peut être requise ici, mais je crois la chose facile à percevoir.
    Un tableau impressioniste par exemple.
    Malgré l'impact visuel...
    Chaque couleur... est composé d'une multitude de pigment identique à l'oeil.
    Ce sont les jardins...
    La toile...
    Pour nous, pour l'instant, se limite à la terre et à son proche univers.
    Comment peindre une toile, sans peinture, sans variantes, sans étoffe...
    L'évidence est tellement flagrante dans la modernité actuelle (2013), que l'absurde en est devenu intimidant.
    Et ceci n'est que le modeste cheminement d'un esprit, une observation... égoïste de la pensée d'autrui.
    M. Labrie,
    Merci de m'avoir inspiré.

  • Archives de Vigile Répondre

    19 avril 2013

    Très bon texte M. Labrie.
    Nous faisons parti du grand monde de la culture occidentale comme québécois et si nous continuons a recevoir des gens de toutes sortes de cultures différentes et que nous devenons minoritaires dans notre nation et bien notre culture devenu minoritaire sera complètement noyée dans d'autres cultures et ne sera plus culture occidentale.
    Les gens qui arrivent dans notre nation ont leurs propres cultures et ne la perdront pas. Les gens peuvent se déplacer dans un pays ou un autre et perdre des biens, des amis, des maisons, mais leurs cultures resteront. C'est la même chose pour nous, lorsque nous nous déplaçons, nous ne perdons pas notre culture. Il y a des femmes Africaines qui retournent dans leurs pays en avion en secret ou faire venir une matrone pour enlever le clitoris a leurs fillettes. Cela a été dénoncé en Grande-Bretagne et c'est sur que cela se passe ailleurs dans nos pays d'occidentaux. On ne fera pas des occidentaux comme si nous avions une baguette magique.
    De plus, il y a un auteur européen M. Étienne Chouard qui dit:
    TOUT, TOUT et TOUT ce qui est vivant a besoin d'une frontière, une membrane, une écorce, une coquille, une peau, une enveloppe, sinon, c'est la MORT. Il dit que cela ne veut pas dire de ne pas avoir d'échanges avec le monde extérieur, cependant, la membrane permet de filtrer les échanges indésirables. Les riches veulent se sentir chez eux partout tout le temps, cependant, le pauvre a besoin d'une frontière. Ce sont les multinationales qui imposent aux occidentaux les frontières ouvertes.
    Si vous voulez écouter son entretien, il y a une vidéo:
    Il dit ces paroles vers la fin (1.10 min.) cependant il est tres intéressant sur différents points.
    Il parle aussi de nos démocraties, qui ne sont plus des démocraties et les contrats qui sont signés entre les provinces comme notre constitution Canadienne, car ce sont des riches qui influencent les pouvoirs.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WKBj8rtiL6Q

  • Archives de Vigile Répondre

    19 avril 2013

    "Restons uniques au monde. Pour l’amour du Québec.", dites-vous.
    Je dirais plutôt: Restons uniques au monde. Pour l’amour du monde.
    La nature à horreur de l'uniformité...

  • Alain Maronani Répondre

    19 avril 2013

    C'est ou la Tamoulie ?
    Je connais les Tamouls...
    Excellents restaurants dans Park-Extension...