Mesures sanitaires

François Legault vise-t-il les bonnes cibles?

Comment réagiront les anti-masques aux nouvelles mesures?

Acd57116a654d4e409dc7de7a2c943a8

Tribune libre

 




Il y a quelques semaines, François Legault alléguaient que les bars restaient ouverts pour empêcher que les rassemblements dans les résidences privées n’augmentent. Or, dans le train de nouvelles mesures sanitaires annoncées par le gouvernement eu égard aux zones rouges, les bars sont fermés pour 28 jours alors que les résidences privées sont limitées aux seules personnes demeurant à cette adresse, seule une autre personne y ayant accès pour des circonstances exceptionnelles. À mon avis, les craintes exprimées par le premier ministre concernant un possible accroissement de partys dans les résidences privées risquent de se transformer en réalité, compte tenu que les forces policières ne disposent, pour l’instant, d’aucun moyen légal pour pénétrer dans les maisons suspectes.  

Du même souffle, les salles de spectacles, les salles de cinéma, les musées, les bibliothèques et les salles à manger des restaurants se voient eux aussi placés sur pause pour 28 jours même si, à ma connaissance, aucun foyer d’éclosion n’a été déclaré dans ces lieux publics depuis le début de la pandémie.

Conséquemment, je suis d’avis que les services à la population visés injustement par ces nouvelles mesures servent de boucs-émissaires en plus priver des milliers de travailleurs de leur salaire pendant un mois.

Enfin, en ce qui a trait à le nouvelle mesure régissant les personnes permises à la même adresse, je demeure fort perplexe eu égard à la prolifération de rassemblements dans ces résidences privées compte tenu que cette mesure demeure inapplicable dans les faits. 

Comment réagiront les anti-masques aux nouvelles mesures?

Parmi les nouvelles mesures sanitaires annoncées par François Legault eu égard aux manifestations extérieures figure l’obligation de porter un masque lors de ces manifestations. En termes clairs, les manifestants anti-masques devront obligatoirement porter le masque. Des anti-masques masqués!

Tout un paradoxe, voire une aberration, auxquels sont confrontés les « récalcitrants ». Mais comment réagiront-ils à ces nouvelles mesures? La percevront-ils comme une provocation? Et, dans l’hypothèse où ils ne s’y soumettent pas, quels seront les pouvoirs des forces policières envers ces cas de désobéissance lors d’une manifestation de 500 personnes par exemple? Comment faire pour distribuer les amendes à toutes ces personnes, si amende il y a? Toutes des questions auxquelles je ne peux actuellement apporter de réponses.

À mon avis, le gouvernement sait très bien que cette mesure est inapplicable et mise sur un « changement d’attitude » de la part des anti-masques et sur leur « collaboration » à l’effort de solidarité pour sauver des vies, ce qui en soi est fort louable. Mais malheureusement, la réalité risque d’être bien différente!

Quoi qu’il en soit, la mesure a été annoncée officiellement par le premier ministre. Reste à savoir quelle sera la réaction des anti-masques… Une histoire à suivre!


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1488 articles

  • 1 112 468

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé