Covid, Covid, Covid

Fini LCN et RDI

J’ai une écœurantite aigue des médias sous toutes ces formes.

5b8a523cd066b97b8e299c06e13a4bd6

Tribune libre

Je n’en peux plus. Je ne veux plus avoir LCN et RDI sur mon forfait Vidéotron. Vous m’avez eu à l’usure, gang. J’en ai assez d’être le témoin d’un décompte des victimes et des morts à longueur de journée. Je sais que c’est partout pareil, mais je parle de ces deux réseaux parce que ce sont ceux que j’écoutais. Je sais que Vidéotron ou Radio-Canada n’en a rien à foutre de me perdre comme client, mais je ne le fais pas pour eux, mais pour ma santé mentale, je mets le bouton à « Off ». J’ai lu le texte de Denise Bombardier où elle déblatérait contre les conspirationnistes sur le web qui polluent, d’après elle, la tête des gens, alors je vais en profiter pour faire le contraire d’elle. Je vais déblatérer contre les médias traditionnels qui, eux jouent dans la tête des gens.


 https://www.journaldemontreal.com/2020/05/23/les-feles-qui-nous-entourent


Vous n’êtes pas tannés, vous autres, de regarder le tableau des victimes et des morts à longueur de journée? Pourquoi cet acharnement à nous imposer cela? Ils pourraient simplement le glisser dans un topo, au lieu de nous le mettre en pleine face à longueur de journées! Aussitôt, qu’il y a de bonnes nouvelles à l’horizon, ils laissent planer une possible deuxième vague, d’une troisième etc. J’ai même entendu parler de 7 vagues. Distanciation physique qui fait que nous ne pouvons plus voir nos enfants ou les serrer dans nos bras. Mes enfants vivent dans la Montérégie et moi à Gatineau. S’ils ne peuvent pas entrer chez moi, ils ne viendront pas ici pour veiller dehors et aller chier en arrière de la haie de cèdre quand même!


Les médias se demandent comment il se fait que 47% de la population croit aux théories du complots. Ils sont bien offusqués de voir que certaines personnes remettent en question leur travail de supposée information. Ce n’est pas un théoriste du complot qui nous a dit avant la pandémie que la grippe saisonnière ferait plus de morts que le Covid-19. Ce n’est pas un théoriste du complot qui a dit de ne pas porter de masques, pour changer d’idée deux mois plus tard. C’est Horacio Arruda, le directeur de la santé qui a dit ça. En plus, il est sur le point de nous forcer à en porter un.  


Nos parents sont morts dans les CHSLD, seuls, déshydratés, apeurés, et nos dirigeants nous ont refusé la possibilité de nous y rendre pour les accompagner dans la mort, laissant de purs étrangers le faire à notre place. Pour moi, cette histoire est le pire scandale du 21ième siècle. Cette maltraitance qui s’éternise depuis trop longtemps, a connu son « peak » pendant cette pandémie.  


Tout ce qui va à l’encontre de ce que disent les médias, est devenu de la pollution informationnelle, ici au Québec, en l’occurrence à LCN et RDI. Nous vivons maintenant dans un monde où on veut criminaliser la pensée divergente en la traitant de complotiste à la moindre occasion. Les abeilles de l’information ne veulent pas de concurrents. Lorsque les médias s’enfargent dans les fleurs du tapis en nous mentant ouvertement, la population cherche la vérité ailleurs parce que, dans son for intérieur, elle sait qu’elle s’en fait passer une petite vite. Pas besoin d’un cours en philosophie pour comprendre cela. Si j’écris dans la tribune libre de vigile, ce n’est pas parce que je me prends pour un journaliste, mais plutôt parce que j’ai une plateforme pour m’exprimer que personne d’autre ne me donne dans les médias. Si j’écoute Jean-Jacques Crèvecoeur ou Silviano Trotta sur le web, c’est que ce qu’ils disent me semblent plus sensé que ce que les Dumont, Larocque, Bombardier peuvent me raconter. La couverture débile des médias comme LCN et RDI, ici au Québec, nous a démontré le côté propagandiste de ces réseaux. Il est clair dans ma pensée qu’on veut nous faire peur. Et moi, quand on essaye de nous faire peur, je débarque.


On nous parle de géolocalisation comme si c’était un fait divers et que c’était banal. On essaye de convaincre les gens à l’accepter. Pourtant, je vous invite à regarder ce vidéo sur Arte Tv qui s’intitule : « Tous surveillés, 7 milliards de suspects ». Ce film d’une durée d’une heure trente vous montre ce qui se passe en Chine. Si vous voulez perdre vos droits et libertés, acceptez cette connerie et vous serez servis.


https://www.youtube.com/watch?v=Hf1JR0HP4rM     


Depuis que je suis à la retraite, j’avais pris l’habitude, en me levant le matin, d’allumer la télé et de syntoniser LCN. J’écoutais les nouvelles en continue, en vaquant à mes nouvelles occupations, au son des voix des Jean-François Guérin, Mario Dumont, Paul Larocque et Pierre Bruneau. Depuis quelques semaines, ma télévision est fermée. Je ne l’ouvre même plus pour regarder les points de presse des premiers ministres. Je n’en peux plus de regarder ce déferlement de peur dans nos esprits. Les réseaux affichent à longueur de journée, le nombre de victimes et de morts dues au Covid-19. Si ce n’est pas une propagande de peur, en tout cas, ça y ressemble. La simple vue de la petite fenêtre orange à droite de l’écran qui comptabilise les victimes et les morts agit subtilement sur mon moral, que je le veuille ou non!


Ma thèse principale est de dire que la liberté de presse est une richesse et qu’elle n’appartient pas aux journalistes. Si elle est en danger, c’est parce que les médias en abusent. Toute organisation a le droit de présenter sa vision des choses, de faire état de son point de vue et il n’y a rien-là qui soit par définition nuisible à l’intérêt public. Au contraire, on voit mal comment il serait d’intérêt public de priver les acteurs sociaux de leurs libertés fondamentales. Dans une large mesure, les professionnels de la communication s’efforcent tout simplement de faire cohabiter intérêt particulier et intérêt public. Afficher le nombre de victimes et de morts à longueur de journée n’est pas de l’information, c’est de la propagande de peur.


Plusieurs journalistes dans le monde ont abusé de leur privilège et ont menti, tout comme des conspirationnistes peuvent le faire d’après eux. Qui ne se souvient pas de l’usurpateur François Bugingo dont on a appris en 2015 que les reportages avaient presque toutes été inventés de toutes pièces. Si quelqu’un à l’époque, avait osé dire que le gars inventait des histoires, il aurait été accusé de verser dans la théorie du complot. Bugingo était un journaliste respecté et pourtant il inventait de faux reportages.


https://www.lapresse.ca/arts/medias/201505/22/01-4871868-francois-bugingo-des-reportages-inventes-de-toutes-pieces.php


Qui n’a pas entendu parler de Jayson Blair qui travaillait pour le Washington post et qui, lui aussi, inventait des histoires abracadabrantes un peu à la manière de Bugingo?


 https://fr.wikipedia.org/wiki/Jayson_Blair


J’ose croire que la majorité des médias sont honnêtes et qu’ils veulent transmettre la vraie information, mais la guerre des cotes d’écoute entre les réseaux force quelques journalistes plus zélés à tangenter vers des histoires spectaculaires pour attirer le public. Les journaux veulent vendre des copies. De montrer le décompte des morts de la Covid-19 sur les écrans de tous les téléjournaux est-il réellement de l’information?  


Pensons à d’autres journalistes qui ont inventés des histoires et qui travaillaient pour de grosses maisons : Janet Cook et sa fausse histoire de Jimmy’s world était un faux.


https://www.lemonde.fr/archives/article/1981/04/17/l-article-a-sensation-etait-un-faux-le-washington-post-doit-refuser-le-prix-pulitzer_3045037_1819218.html


Jack Kelly en 1996 pour le USA Today en est un autre :


https://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Kelley


Mike Barnicle du Boston Globe a démissionné en 1998


https://www.washingtonpost.com/archive/lifestyle/1998/08/20/mike-barnicle-forced-out-at-boston-globe/8efb380a-8c1a-48a6-8b16-1f76878a494c/


Patricia Smith une autre chroniqueuse du même journal :


https://www.nytimes.com/1998/06/19/us/boston-columnist-is-ousted-for-fabricated-articles.html


Stephen Glass en 1998, pour the new republic:


https://fr.wikipedia.org/wiki/Stephen_Glass


En 1999, pour le Arizona Republic, la journaliste Julie Amparano est congédiée pour les mêmes raisons;


https://www.phoenixnewtimes.com/news/disgraced-journalist-julie-amparano-former-arizona-republic-columnist-has-play-in-production-6638400


En Allemagne, le journaliste Michael Born aurait fabriqué 30 reportages de télé qu’il vendait à divers médias. Il avait décrit de faux attentats.


https://www.liberation.fr/medias/1996/12/24/quatre-ans-de-prison-pour-faux-reportages-l-allemand-michael-born-38-ans-a-ete-reconnu-coupable-de-1_190253


En 2005, Diana Griego Erwin a inventé de fausses chroniques;


https://www.latimes.com/archives/la-xpm-2005-may-13-na-bee13-story.html


Avez-vous déjà lu le livre « Propaganda » de Edward Bernays écrit en 1928? Un document édifiant où l’on apprend que la propagande politique moderne n’est pas née dans les régimes totalitaires, mais au cœur même de la démocratie libérale américaine. Les médias jouent un rôle très important dans la propagande politique au nom d’une simple information. C’est comme la police qui justifie les quotas de contraventions à la sécurité publique.


Un autre excellent livre écrit par Michel Lemay, un professionnel de la communication qui fait une analyse sur le journalisme. Le livre s’intitule : « Vortex ». Il nous explique comment une partie de l’information que nous livre la presse est fausse. La nouvelle est présentée de manière à manipuler le public, ce qui revient au même. Il dit que la vaste majorité des journalistes font de leur mieux pour rendre compte honnêtement des événements, mais ils sont englués dans un système qui tolère, voire cultive et met en vedette l’information fausse, le spectacle o le commentaire. Sa réflexion s’appuie sur une enquête rigoureuse entreprise il y a plus de 15 ans.


Prenons un exemple concret : À écouter les médias, j’ai vraiment l’impression que la grippe saisonnière n’existe plus. Le Sida, les pneumonies, les crises cardiaques, le cancer sont devenus Covid-19. Se pourrait-il, comme le dise les méchants théoristes du complot, que les statistiques aient été falsifiées et que tout a été jeté dans les statistiques Covid? Se pourrait-il que tous les morts, en temps de pandémie aient été classifiées covid-19? Aussitôt qu’on dit cela, nous devenons des complotistes. Elle a le dos large, cette théorie du complot. Pourtant Arruda nous a avoué que les statistiques n’étaient pas tous comptabilisées de la même façon.


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1695069/coronavirus-courbe-quebec-morts-etats-unis-deces-chsld-horacio-arruda


À LCN et RDI, c’est Covid, Covid, Covid.  On a vraiment l’impression qu’on veut nous maintenir dans la peur constante. On nous dit qu’écouter la science et les médias et ils sont les premiers à ne pas les écouter. Didier Raoult, un virologue réputé mondialement à qui on a fait appel lors du H1N1, et qui est une sommité mondiale dans le domaine, est traité comme un moins que rien par les journalistes. Raoult a soigné plus de 4000 personnes à l’hydroxychloroquine, et ils ne s’en portent que mieux. Ce que je trouve révoltant, c’est que tous les morts dans les CHSLD n’ont pas été soignés avant de mourir, car on nous a dit que ce produit qui est prescrit par les médecins depuis 60 ans était dangereux.


https://www.bfmtv.com/sante/chloroquine-didier-raoult-qualifie-de-foireuse-l-etude-de-the-lancet-1920486.html


Jean Dominique Michel, l’anthropologue médical Suisse réputé nous a dit que le confinement était la pire chose à faire et qu’aucun plan de pandémie ne suggérait de faire cela. Il a dit, qu’il fallait tester massivement et confinés ceux qui étaient infectés et Arruda a fait le contraire. Ce dernier s’est même vanté d’avoir évité de 30 à 60,000 morts en confinant tout le monde. Personne n’était testé ou presque. Qui divague ici? Comment voulez-vous qu’on n’en vienne pas à se demander si les théories du complot ne seraient pas la vérité?  MOI J’ÉCOUTE LA SCIENCE.


Je me souviens d’avoir entendu Richard Martineau, par exemple, critiqué le fait que la droite et la gauche n’était plus capable de discuter sans s’insulter, que c’était blanc ou noir. Pourtant, les journalistes font la même chose en critiquant les théories qui divergent des médias traditionnels. Les journalistes n’en parlent pas parce qu’elles ont souvent plus d’allure que l’étalement des décomptes des victimes à longueur de journée.  


Evelyn Beatrice Hall, née le 28 septembre 1868 à Shooter's Hill et morte le 13 avril 1956 à Wadhurst, est une femme de lettres britannique essentiellement connue pour sa biographie de Voltaire intitulée The Life of Voltaire publiée en 1903. Elle a aussi écrit sous le pseudonyme de S. G. Tallentyre. C’est elle et non pas Voltaire qui avait dit avec justesse : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire!


Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude89 articles

  • 828 953

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé