Un principe de base à retenir, l'évidence même: un peuple, une culture

Chaque culture homogène afin de préserver la diversité au niveau mondial

Car Nous savons qui Nous sommes

Tribune libre

Dans son dernier livre, "[Quelque chose comme un grand peuple->25738]", M. Joseph Facal déclare qu'au niveau mondial, l'un des affrontements majeurs sur le plan des idéologies est celui qui se joue entre le multiculturalisme d'un côté, et l'affirmation de l'identité nationale de l'autre. Nous ne sommes donc pas le seul peuple à démontrer une volonté de survie!
Le multiculturalisme est une stratégie d'affaiblissement de la culture majoritaire et de l'héritage d'une nation distincte, par la prolifération de communautés repliées sur elles-mêmes qui n'adhèrent pas au mode de vie de la majorité et qui souvent même le condamnent avec mépris. Notre culture devient alors l'une quelconque parmi tant d'autres, sans importance particulière, et nous, une simple minorité à qui refuser tout ce qui serait vu comme traitement de faveur.

Il revient à chaque pays occidental de lutter contre cette tentative d'ébranlement de nos valeurs fondamentales, de ce morcellement insidieux de la société que nous avons mis des siècles à bâtir et qui fait qu'on est Nous et personne d'autre. Pour les souverainistes, ce regain identitaire forme la base de l'élan émancipateur qui doit nous animer tous.

Le principe de base à adopter pour combattre la multiculturalisation est simple et se formule ainsi: chaque culture nationale doit demeurer homogène afin de préserver la diversité des peuples au niveau mondial. Tout ce que nous avons en commun et qui fait qu'on est tricoté serré ne doit pas être dilué et relativisé, à plus forte raison minorisé. Nos traditions, notre langue, nos façons de faire, notre mode de vie, les valeurs fondamentales reçues en héritage et que nous partageons doivent s'afficher et refléter affirmativement la culture de la majorité québécoise.

On ne mélange pas toutes les épices dans un plat de gourmet, cela donnera un mets infect. On ne mélange pas toutes les couleurs dans un tableau, cela produira une croûte hideuse. On ne joue pas toutes les notes en même temps dans un morceau de musique, le résultat sera cacophonique. L'harmonie en toutes choses réside dans l'art d'agencer quelques éléments choisis et savamment dosés, pas en les mélangeant tous ensemble pêle-mêle. Et chaque culture distincte comme la nôtre possède ces éléments de base patiemment réunis au fil des siècles et qui doivent être préservés de l'effritement, car ce serait alors une lourde perte pour le reste de l'humanité.

Il ne manque rien à notre culture. Elle n'est ni incomplète, ni déficiente. Le Québec n'est pas une farine blanche appauvrie qu'il faudrait "enrichir" d'additifs étrangers. Le Québec est confectionné avec une farine intégrale préparée d'après une recette ancestrale vieille de 400 ans léguée de père en fils.

Soyons fiers de notre magnifique culture québécoise et protégeons-la des attaques du multiculturalisme érodeur.

Accueillons à bras ouverts ceux qui viennent renforcer notre société et notre culture par le désir d'une intégration complète et qui sont prêts à abandonner les us et coutumes qui n'ont pas cours ici.
Les réfractaires se relocaliseront d'eux-mêmes en Ontario où la pratique du communautarisme est à la hausse.

« C’est la part d’universel en nous-mêmes que nous défendons en recherchant l’émancipation du Québec ; c’est notre devoir envers la diversité du monde que nous accomplissons. » Jean-Marc Léger
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie537 articles

  • 1 009 049

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion depuis plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé